Rapport annuel 2020 Compagnons du Devoir - Page 18

10 /
CHALLENGE FRUGALITÉ VERS DES MAISONS PLUS ÉCORESPONSABLES .
Afin de réduire son empreinte environnementale et d ’ entrer dans une démarche globale de développement durable , l ’ association a proposé aux membres des maisons de Compagnons un challenge « Frugalité » : chaque communauté , s ’ inspirant des 17 objectifs du développement durable , s ’ est lancée dans un ou des projets permettant d ’ améliorer le bien-être , la santé ou l ’ alimentation au sein de sa maison , tout en la rendant plus frugale et écoresponsable . On a ainsi vu naître des potagers , des poulaillers ou encore des ateliers de fabrication de lessives , de savons ou de confitures ! Chaque maison apporte son expérience aux autres et le cumul de toutes améliore l ’ impact environnemental de l ’ association .
RAPPORT ANNUEL 2020
18/ UNE FORMATION PRATIQUE ET DIGITALISÉE / 19 ENTRETIEN UN PÔLE NUMÉRIQUE AU SERVICE DE LA FORMATION ET DE LA COLLABORATION Rencontre avec Alexis Cazeaux, designer, qui a rejoint le pôle Numérique en tant que coordinateur, juste avant le confinement qui a nécessité une adaptation très rapide des outils et usages digitaux. Quels sont le rôle et les activités principales du pôle Numérique ? A.C. : Basé à Nantes, c’est un organe du Collège des métiers. Nous conce- vons et testons localement des tech- nologies, des méthodes de travail ou encore des outils numériques que nous développons au niveau national s’ils sont concluants. Nous animons également, de façon ponctuelle, des formations génériques ou intermétiers. Enfin, nous participons à l’accompagne- ment des formateurs au numérique. Pour aller plus loin, nous accompagnons le Collège des métiers dans le dévelop- pement d’un service de production de contenus pédagogiques e-learning éla- borés par la direction de la formation. À terme, il permettra aux formateurs de produire eux-mêmes leurs contenus numériques grâce à des outils en ligne. Avez-vous des exemples de projets récents à nous présenter ? A.C. : Nous expérimentons à Nantes un atelier de transformation numérique équipé d’outils (impri- mante 3D, découpeuse laser et fraiseuse numé- rique) qui permettent de fabriquer des prototypes. À terme, nous espérons qu’il y en aura dans toutes les régions. C’est une manière très concrète d’in- tégrer le numérique à la pratique professionnelle. En soutien à la région Bretagne, nous avons également testé auprès de six classes une mallette pédagogique contenant des cours d’acculturation au numérique (outils de bureautique, recherche sur Internet, etc.) qui va être déployée maintenant auprès des formateurs. Enfin, pendant le premier confinement, avec les ins- tituts de métier et le service Conception de la forma- tion, nous avons mis en place un espace de stockage et de partage de fichiers qui a permis de mettre de nombreuses ressources à disposition des formateurs. RAPPORT ANNUEL 2020 Le confinement a-t-il été un déclencheur ou un accélérateur de la transformation numérique des Compagnons du Devoir ? Comment cela va-t-il évoluer d’après vous ? A.C. : C’était un sujet qui montait en puissance depuis plusieurs années au sein de l’association avec, comme partout, des grandes disparités d’utilisation et de maîtrise des outils nu- mériques parmi ses membres. Le confinement a accéléré le mouvement entamé depuis quelque temps déjà et qui va encore se développer dans les mois et années à venir. Au-delà des outils, c’est toute une manière d’enseigner et de travailler que le numérique bouleverse. Nous devons accompa- gner cette transformation. Par ailleurs, il faut veiller à ce que les opérateurs de compétences (OPCO) ne complexifient pas les démarches de financement en ajoutant chacun des critères différents. Car la simplification du processus de financement fait partie des grandes qualités de cette réforme. Alexis Cazeaux Coordinateur du pôle Numérique Les Compagnons du Devoir et du Tour de France