Q Life Magazine Issue 10 - Page 21

La Génération du changement

La musique comme outil de préservation culturelle

George Oro est professeur de percussion à l ’ Académie de musique de la Qatar Foundation . Il enseigne des enfants de 6 à 16 ans , se donnant le but de favoriser leur intérêt et leurs aptitudes musicales . Parmi ses élèves , Ali Al-Naama , 13 ans d ’ âge , qui étudie la percussion arabe depuis deux ans .
« C ’ est la percussion occidentale qui m ’ inspirait dans un premier temps , mais j ’ ai fini par la découverte de la percussion arabe et la décision de l ’ étudier . Il s ’ agit d ’ un lien avec ma culture , et en plus , j ’ ai beaucoup aimé le son de la darbuka ». se souvient Ali . Cela fait deux ans que je pratique , et je viens de prendre l ’ oud comme deuxième instrument .
L ’ Académie de Musique du Qatar a ouvert ses portes en janvier 2011 et reste fidèle à son ambition de favoriser l ’ excellence musicale au Qatar et dans le Golfe . George se vante des différents projets mis sur pied par l ’ académie , projets sous l ’ égide de l ’ Éducation Pré-universitaire de qatar foundation , y compris le programme « Musique Pour Tout le Monde », ouvert à un public de tous âges .
« Après dix ans d ’ existence , nous avons beaucoup d ’ élèves qui ont obtenu le diplôme de notre académie pour ensuite compléter leur formation musicale aux universités internationales de premier rang . Ma prévision est que l ’ Académie de Musique du Qatar sera à l ’ avenir , l ’ une des premières destinations de l ’ étude de la musique du monde .
George affirme que la musique a un rôle primordial en tant que « pont connectant différentes générations », et que l ’ héritage musical fait « partie intégrante de l ’ avancement d ’ une société », surtout dans un pays comme le Qatar ; « l ’ héritage musical qatarienne offre une richesse de rythmes et de mélodies tout à fait uniques ».
Ali est aussi passionné de l ’ héritage musical du Qatar . À la question de ses projets , il répond qu ’ il espère développer à la fois ses aptitudes d ’ instrumentaliste et sa connaissance de l ’ histoire de la musique arabe .
Ses conseils aux jeunes musiciens en herbe se résument ainsi , « pratiquer , toujours pratiquer , même aux moments de manque de motivation ». Avec une note de bienveillance , il ajoute , « Je trouve que dès que je commence à répéter , il m ’ arrive d ’ y retrouver mon plaisir ».
21