PrimeTime Magazine Spring 2020 - Page 25

ALBERTINE COMEAU livre un message d’espoir Âgée de 90 ans, l’infirmière à la retraite Albertine Comeau a vécu d’autres épidémies avant celle de la COVID-19. «Pour moi, une épidémie, ça fait partie de la vie et de ma carrière d’infirmière», exprime la dame qui s’estime en pleine forme. L’ancienne infirmière qui habite à l’Auberge du Soleil à Dieppe a oeuvré notamment pour le Centre de contrôle des infections du Canada. Elle a vécu, entre autres, la tuberculose et le SIDA. Celle qui possède la sagesse de la vieillesse considère que l’espoir vient un peu avec la sérénité. «Ça va venir, ça va venir, ne vous découragez pas… comme chantait la Bolduc», nous rappelle Mme Comeau. «Ceci, ça ne va pas durer. Nous les personnes âgées qui ont vu au moins une guerre, sinon pas deux, qui ont vu des maladies dans nos villages, dans notre parenté, nos parents partir, je pense qu’on atteint une sérénité en se disant que ça va passer. On prend ça une journée à la fois», souligne la dame originaire de Port Elgin dans le sud du Nouveau-Brunswick. Albertine Comeau a travaillé, entre autres, à Ottawa, Montréal et Bathurst. Depuis le début de la crise sanitaire, elle considère que le Nouveau-Brunswick s’en sort très bien. Malgré tout, elle croit que l’isolement pourrait être maintenu pendant plusieurs mois parce que les personnes âgées sont plus vulnérables. Même si elle doit composer avec des changements d’habitudes en raison de la pandémie et le fait qu’elle ne peut pas recevoir ses petits-enfants et ses enfants, elle s’estime privilégiée parce qu’elle a encore une bonne vision pour lire. Celle qui se passionne pour les voyages, la littérature et l’écriture ne peut imaginer sa vie sans la lecture. «Sans la lecture, je ne pourrais pas vivre», lance-t-elle. Les ouvrages de poésie et de philosophie l’intéressent tout particulièrement. Elle s’adonne aussi à l’écriture. Elle écrit ses petits poèmes du matin, comme elle s’amuse à les appeler. Ses écrits peuvent être inspirés d’événements qui se sont produits pendant la journée. Noël dernier, elle a offert en cadeau un recueil de poésie à chacun de ses enfants. Ce sont des poèmes qu’elle avait accumulés depuis leur enfance. L’Auberge du Soleil propose plusieurs activités pendant cette situation exceptionnelle, ce qu’apprécie Mme Comeau. Elle confie qu’elle s’ennuie tout de même de ses sorties avec sa famille et ses amis et des concerts qui étaient présentés au centre. Pendant l’isolement, elle maintient le contact avec sa famille en leur téléphonant régulièrement. Ses proches lui apportent de temps en temps des cadeaux qu’ils laissent à la réception de la résidence. SUMMER/ÉTÉ 2020 PrimeTime 25