Montréal pour Enfants vol. 21 n°5 / Automne 2021 - Page 32

Pour séduire ces familles , quelques ajustements ont dû être faits . Par exemple , les textes ont été traduits - en plus de l ’ anglais - , en arabe , chinois , créole et espagnol . Et des produits provenant de différentes cultures ont été ajoutés dans l ’ épicerie . Mais comment ces adaptations ont-elles été ciblées ?
« On a des biais donc ça ne sert à rien de faire les choses comme on pense qu ’ il faut les faire », m ’ explique la conceptrice de l ’ exposition . « Il faut inclure les personnes qu ’ on vise dans le processus », poursuit Élodie Robert , qui a fait appel à la firme spécialisée en ethnographie urbaine Humain Humain pour l ’ aider dans cette démarche .
Dans ce but , des groupes de discussion ont été organisés avec des parents fréquentant la Maison internationale de la Rive-Sud et des enfants issus de deux classes d ’ accueil . « Par exemple , nous leur avons demandé ce qu ’ ils mettaient dans leur boîte à lunch », explique Élodie Robert , qui a pu ainsi intégrer
des aliments de différentes cultures dans l ’ interactif ‘ Boîte à lunch ’ de l ’ épicerie .
« Je pense que l ’ épicerie risque de connaître un certain succès . C ’ est très populaire auprès des enfants de jouer à aller à l ’ épicerie . Et c ’ est tout mignon avec les petits pains et les bocaux avec les aliments en vrac », s ’ enthousiasme Cybèle Robichaud .
Décidément j ’ ai bien hâte que ma petite fille vienne découvrir et explorer ce mini monde , qui pour une fois sera à sa hauteur . Une hâte partagée par toute l ’ équipe du Centre des sciences de Montréal , curieuse de découvrir les réactions des futurs mini-écocitoyens .
Mini Mondo au Centre des sciences de Montréal Pour en savoir plus : centredessciencesdemontreal
32 loisirs et culture www . montrealpourenfants . com