Montréal pour Enfants vol. 22 n°5 / Automne 2022 - Page 17

PEUR , QUAND TU TE CACHES …
Entre équilibre et adaptation
Plus facile à dire qu ’ à faire aussi : présenter à l ’ enfant une image juste et stimulante des défis qui l ’ attendent à la grande école . Car d ’ après Louise Lafortune , de l ’ Université de Trois-Rivières , autant une vision idéalisée que pessimiste risque d ’ augmenter l ’ angoisse , lorsque l ’ enfant se confronte à des difficultés : « On pense parfois aider un enfant en disant ‟ Tu vas voir , cela va être facile , tu vas t ’ adapter facilement , tout va bien aller .” Mais cela veut dire que , au moment où il y a un obstacle , l ’ enfant va se demander pourquoi pour lui ce n ’ est pas aussi facile . »
Par ailleurs , cette professeure et chercheuse en science de l ’ éducation constate les ravages que peuvent causer les propos d ’ un parent qui confie à quel point l ’ expérience scolaire fut pénible pour lui : « Si le parent dit qu ’ il n ’ a pas aimé cela , l ’ enfant peut peut-être penser que c ’ est presque génétique . »
Tina Montreuil , au contraire , insiste sur l ’ importance d ’ adapter son approche à chaque enfant . Cela signifie toutefois d ’ accepter que certains ne se développent pas forcément comme leurs grands frères : « Peut-être que mon petit Simon pourra avoir une relation plus distante avec l ’ enseignant , parce qu ’ il est déjà très autonome , mais que Louis aura besoin de relations beaucoup plus étroites , parce qu ’ il a du mal à se contrôler tout seul . Cela pourra se faire par le rappel ou une préparation en début de journée . »
PEUR , QUAND TU TE CACHES …
Lorsque l ’ enfant ne nomme pas son anxiété , il arrive que son corps ou que ses gestes d ’ évitement parlent pour lui . Il peut développer des symptômes physiques , comme des crises de panique , de l ’ insomnie ou des maux de ventre ou de tête bien réels , au point où ses parents pensent qu ’ il est justifié de le garder à la maison , sans avoir nécessairement reconnu la source du problème .
Le cercle vicieux de l ’ évitement
Une fois que le projet de partir à l ’ école est écarté , l ’ enfant prend rapidement du mieux , ce qui peut créer un renforcement de l ’ évitement … qui s ’ activera de nouveau le lendemain . Suzie Chiasson-Renaud avertit toutefois que ce cycle de l ’ évitement comporte un lot de conséquences néfastes pour ces jeunes déjà fragiles comme la désocialisation , une certaine marginalisation , l ’ isolement social et affectif , allant jusqu ’ à l ’ aggravation de l ’ anxiété ou de la dépression . Les séquelles à long terme ne sont non plus ni rares ni négligeables .