La Sultane #69- La Sultane - Page 33

Quels sont les bienfaits des plantes d ’ intérieur ?

La valeur des plantes dépasse le cadre de l ’ esthétique . Leurs propriétés physiques et chimiques apportent avec elles beaucoup d ’ avantages .

Humidifier l ’ environnement

Les plantes d ’ intérieur augmentent le niveau d ’ humidité de 2 à 5 % en dégageant de la vapeur d ’ eau au cours de la transpiration .

Purifier l ’ air

Une des principales activités réalisée par les plantes reste la filtration de l ’ air à travers un procédé vital appelé photosynthèse : le dioxyde de carbone est absorbé et transformé en oxygène , qui sera par la suite expulsé à l ’ extérieur , renouvelant ainsi la qualité de l ’ air . Les plantes saines et bien soignées peuvent aussi réduire la poussière de l ’ air jusqu ’ à 20 %. Or c ’ est la poussière qui retient les toxines nocives que nous respirons . Les racines et les micro-organismes du substrat détruisent les virus , les bactéries et les autres substances chimiques pathogènes . Elles s ’ en nourrissent même en partie .

Créer un bon environnement

L ’ effet positif de la présence de plantes vertes a été étudié par plusieurs recherches scientifiques . Dans le travail , Les plantes vertes créent un environnement agréable et productif . Elles offrent du bien-être au personnel et diminuent le stress . Elles constituent une valeur ajoutée à un espace intérieur en apportant une petite touche de nature et de fraicheur .

Améliorer la circulation du son

Les plantes d ’ intérieur améliorent la circulation du son tout en évitant les réverbérations d ’ ondes trop rapides . Elles amortissent agréablement les vibrations venues de l ’ extérieur ( voitures dans la rue , bruit dans la cage d ’ escalier ). En effet , les plantes à grandes feuilles réduisent le temps de réverbération des hautes fréquences et celles à petites feuilles , les basses fréquences .

Absorption des champs électromagnétiques

Les plantes d ’ intérieur neutralisent les champs électromagnétiques préjudiciables pour la santé , générés par les appareils électriques , électroménagers et les équipements informatiques . Ils se trouvent tout autour de nous , sur nos lieux de travail ou à la maison .

Quelques exemples des plantes d ’ intérieur

Ces recherches ont mis en évidence l ’ efficacité particulière de certaines familles de plantes , nous citons par exemple :

Le cactus

Un cactus est une plante grasse aux tiges charnues portant des épines en faisceaux . Les cactus ont des tailles et des formes différentes ; ils résistent bien à la sécheresse et s ’ acclimatent parfaitement dans nos intérieurs . Le cactus réduit les effets nocifs d ’ un écran de télévision ou d ’ ordinateur , en supprimant les ondes électromagnétiques néfastes . Cactus et autres plantes grasses sont donc les meilleurs compagnons pour le bureau . Par ailleurs , à l ’ inverse des autres plantes , les cactées produisent de l ’ oxygène la nuit et rejette du gaz carbonique le jour , ils sont donc à leur place dans les chambres à coucher .

La langue de belle-mère

La langue de belle-mère , appelée également sansevieria , est une plante originaire d ’ Afrique , utilisée en intérieur et très décorative . Son feuillage est original et élégant et la plante très résistante .

Le Dragonnier

Elles sont souvent utilisées comme des plantes vertes d ’ intérieur , appréciées pour leur feuillage persistant lancéolé et arqué , souvent panaché .

Le caoutchouc

Le caoutchouc ou ficus elastica est une très belle plante d ’ intérieur , appréciée pour son beau feuillage vert coriace et brillant .

La fougère de Boston

La fougère de Boston est une plante d ’ intérieur qui apporte une touche de verdure dans les appartements et les vérandas . Cette plante d ’ origine tropicale est résistante et facile à entretenir , elle nécessite une atmosphère humide et une bonne luminosité .

Plantes dans une chambre à coucher : est-ce réellement un danger ?

Le volume de dioxyde de carbone ( CO2 ) dégagé par une plante pendant la nuit est très faible ; la taille de la plante et la surface des feuilles varient , mais pour une plante d ’ intérieur de taille moyenne on peut considérer que le volume de CO2 équivalent à celui rejeté par une souris en cage . De plus , sur un cycle de 24 heures , la plante absorbe beaucoup plus de C02 qu ’ elle n ’ en rejette et elle produit inversement plus d ’ oxygène . Nous pouvons adopter un cactus dans les chambres à coucher ; contrairement aux autres plantes , le cactus rejette de l ’ oxygène la nuit et du CO 2 le jour .

Comment entretenir les plantes ?

La réussite de la culture des plantes d ’ intérieur repose souvent sur le simple fait de savoir recréer le plus parfaitement possible les conditions climatiques naturelles des plantes . Une plante est un être vivant qui a besoin d ’ eau , de lumière et d ’ attention comme les êtres humains . Pour une efficacité maximale , mêlez les espèces à larges et petites feuilles , les grandes et petites plantes :
• Groupez-les par 3 ou 5 , dans des pots individuels ou dans de grands bacs .
• Ne concentrez pas les plantes en un seul point . Répartissez des “ îlots de verdure ” tout autour de la pièce , et notamment dans les coins et devant les fenêtres .
• Couvrez la surface du terreau avec des écorces , de la mousse , des billes d ’ argile La lumière est aussi un composant indispensable pour la vie des plantes . Sachez l ’ utiliser avec intelligence , l ’ hiver en laissant la plante exposée toute la journée au soleil , l ’ été un peu plus loin de vos fenêtres pour ne pas qu ’ elles se brûlent les feuilles . En les plaçant dans un endroit adéquat , les plantes d ’ intérieur nécessitent un entretien minimum . Vous devez les arroser de temps en temps , et changer leur engrais une fois par an . Les principaux problèmes dans la culture des plantes d ’ intérieur proviennent d ’ un mauvais éclairage . Lorsque les plantes sont cultivées à l ’ intérieur , la croissance est généralement mal équilibrée puisque la lumière n ’ est pas captée également de chaque coté de la plante . Les tiges se développent alors de façon inégale , ne bénéficiant pas toutes de la même quantité de lumière . Pour cultiver de belles plantes d ’ intérieur , il faut prendre l ’ habitude de tourner leur pot d ’ un quart de tour à chaque arrosage . La lumière sera alors distribuée sur toute la surface de la plante . L ’ aération régulière des locaux est indispensable , il faut ouvrir au moins 20 minutes par jour les volets ou à tirer les rideaux de la chambre à coucher le matin avant de partir au travail , sans quoi les plantes vertes qui s ’ y trouvent ne pourront pas faire de photosynthèse par manque de luminosité , et de plus elles finiront même par en mourir … Les plantes retiennent la poussière , ce qui n ’ est pas idéal pour la respiration , nous devons alors les nettoyer régulièrement et précautionneusement . L ’ humidité est aussi importante pour la survie de la plante d ’ intérieur ; nous pouvons détecter les effets d ’ une humidité relative simplement par l ’ observation . Par exemple , si les extrémités et la marge des feuilles se dessèchent ou encore si , sur certaines espèces , les feuilles se recroquevillent , il y a un manque d ’ humidité relative . Le meilleur moyen , pour augmenter l ’ humidité relative , consiste à utiliser un humidificateur ou placer les plantes qui aiment l ’ humidité dans les pièces plus humides comme la cuisine ou la salle de bain .

Toxicité des plantes d ’ intérieur

Les plantes d ’ intérieur font de merveilleux décors dans une maison . Cependant , quelques plantes sont allergiques et toxiques pour les humains comme pour les animaux .

Les allergies

Certaines plantes ornementales sont particulièrement allergisantes et doivent au possible être éloignées des personnes allergiques et des enfants . Leur pouvoir allergène est le plus souvent transmis par contact avec les feuilles , la sève ou par transmission des allergènes dans l ’ air et peut entraîner selon le cas des irritations et des brûlures au niveau de la peau , et au niveau respiratoire des sensations d ’ étouffement ou des quintes de toux . Les personnes allergiques ou asthmatiques devront faire plus attention à bien entretenir leurs plantes , pour éviter que des moisissures ne se développent sur la terre et déclenchent une crise allergique ou une crise d ’ asthme . Voici quelques unes des principales plantes vendues dans le commerce et pourtant connues pour leurs propriétés allergisantes .
• Dieffenbachia
• Philodendron
• Ficus

Les intoxications

La plupart des plantes sont potentiellement dangereuses par ingestion ou simple machouillage de leurs feuilles , fruits ou graines . Les intoxications peuvent aller de l ’ indigestion à un risque mortel selon le type de la plante et la quantité d ’ ingestion . Par exemple , le muguet et les narcisses sont connus pour causer vomissements et diarrhées par simple absorption de l ’ eau dans laquelle ils ont séjournés . Les plantes responsables des intoxications les plus sévères sont : le dieffenbachia , le poinsettia , les buissons ardents , les bégonias , la belladone , le laurier rose , le houx , les cytises ,…

En conclusion

En plus de la touche déco agréable et de la verdure dans notre intérieur , les plantes améliorent l ’ environnement intérieur et permettent de combattre le phénomène moderne le syndrome des bâtiments malsains issu d ’ une qualité d ’ air insuffisante , un bruit de fond excessif , ainsi qu ’ une mauvaise gestion de la lumière et de l ’ hygrométrie . Ces plantes permettent d ’ absorber certains polluants , ce qui contribue à bonifier la qualité de l ’ air dans les espaces clos . Donnez vie à vos pièces , accueillez chez vous les plantes d ’ intérieur et apportez le bien être .
Kahla . B . O
LASULTANEMAG . COM
P A G E
33
NUMÉRO # 69