La Sultane #69- La Sultane - Page 21

Chez Zeryeb

Histoire de la Tunisie

Jugurtha , le lion de Numidie

L ’ homme politique et historien romain Salluste ( il s ’ est notamment vu confier par César le gouvernement de la nouvelle province romaine de Numidie en -45), rapporte dans son ouvrage intitulé La guerre de Jugurtha : « Je vais raconter la guerre que soutint le peuple romain contre Jugurtha , roi des Numides , d ’ abord parce que la lutte fut sévère et dure , que la victoire fut longtemps incertaine , et puis parce qu ’ alors , pour la première fois , se marqua une résistance à la tyrannie de la noblesse . Ces hostilités déterminèrent un bouleversement général de toutes les choses divines et humaines et en vinrent à un point de violence tel , que les discordes entre citoyens se terminèrent par une guerre civile et la dévastation de l ’ Italie .…
« Je jure qu ’ aussi longtemps que je vivrai , je demeurerai un ennemi de Rome » lance Jugurtha . La phrase n ’ est pas sans rappeler la promesse faite par Hannibal à son père Amilcar .

Pendant la seconde guerre punique , où le général carthaginois Hannibal avait accablé l ’ Italie des coups les plus rudes que Rome eût eu à supporter depuis qu ’ elle était devenue puissante , Masinissa , roi des Numides , admis comme allié par ce Scipion que son mérite fit surnommer plus tard l ’ Africain , s ’ était signalé par plusieurs beaux faits de guerre . En récompense , après la défaite de Carthage et la capture de Syphax , dont l ’ autorité en Afrique était grande et s ’ étendait au loin , Rome fit don à ce roi de toutes les villes et de tous les territoires qu ’ elle avait pris . Notre alliance avec Masinissa se maintint bonne et honorable . Mais avec sa vie finit son autorité , et après lui , son fils Micipsa fut seul roi , ses deux frères Mastanabal et Gulussa étant morts de maladie . Micipsa eut deux fils , Adherbal et Hiempsal ; quant à Jugurtha , fils de Mastanabal , que Masinissa avait exclu du rang royal , parce qu ’ il était né d ’ une concubine , il lui donna , dans sa maison , la même éducation qu ’ à ses enfants . »… L ’ auteur livre une description précise du guerrier et roi numide : « Dès sa jeunesse , Jugurtha , fort , beau , surtout doué d ’ une vigoureuse intelligence , ne se laissa pas corrompre par le luxe et la mollesse , mais , suivant l ’ habitude numide , il montait à cheval , lançait le trait , luttait à la course avec les jeunes gens de son âge , et , l ’ emportant sur tous , leur resta pourtant cher à tous ; il passait presque tout son temps à la chasse , le premier , ou dans les premiers , à abattre le lion et les autres bêtes féroces , agissant plus que les autres , parlant peu de lui . Tous ces mérites firent d ’ abord la joie de Micipsa , qui comptait profiter , pour la gloire de son règne , du courage de Jugurtha . Mais il comprit vite qu ’ il était lui-même un vieillard , que ses enfants étaient petits et que cet adolescent prenait chaque jour plus de force . Tout troublé par ces faits , il roulait mille pensées dans son esprit . Il songeait avec effroi que la nature humaine est avide d ’ autorité et toute portée à réaliser ses désirs ; que son âge et celui de ses fils offraient une belle occasion , que l ’ espoir du succès aurait fait saisir , même à un homme ordinaire ; il méditait sur la vive sympathie des Numides pour Jugurtha et se disait , que , à faire massacrer par traîtrise un homme pareil , il risquait un soulèvement ou une guerre . » Voilà pourquoi son oncle Micipsa l ’ envoie en 134 avant J-C aider le général romain Scipion Émilien lors du siège de Numance en Hispanie ( actuelle Espagne ) afin justement de limiter son influence . Jugurtha noue cependant d ’ étroites relations avec Scipion Émilien , protecteur héréditaire des Numides à Rome . Ce dernier persuade alors probablement Micipsa d ’ adopter Jugurtha en 120 avant J-C .

Un guerrier aimé de son peuple

Né vers 154 avant J-C à Cirta dans l ’ actuelle Constantine , en Algérie et mort en 104 avant J-C à Rome , Jugurtha a été le roi des numides . Son nom se prononce en berbère Yugerten et signifie en tifinagh « il les a surpassé ». Parmi ses nombreux faits d ’ armes , il s ’ oppose notamment pendant sept ans à la puissance romaine ( entre 111 avant J-C et 105 avant J-C plus précisément ) durant un conflit qui nous est connu sous le nom de « Guerre de Jugurtha ». Il fut pourtant un grand allié de Rome durant les guerres puniques et recevra même le titre d ’« ami de Rome ». Jugurtha est le petit-fils illégitime de Massinissa , sous le règne duquel les numides se sont alliés à Rome . Il est le fruit d ’ une union entre Mastanabal et une esclave concubine . Il est en outre le neveu du successeur de Masinissa , Micipsa . Après la mort de Micipsa en 118 , Jugurtha partage le trône de Numidie avec les deux fils du roi , Hiempsal et Adherbal . Il fait cependant assassiner le premier et attaque le second , qui s ’ enfuit à Rome pour demander de l ’ aide , aucun changement de monarque ne pouvant se faire sans l ’ aval du Sénat . Ce dernier décide alors de partager la Numidie entre Adherbal , qui obtient la moitié orientale , prospère , et Jugurtha , qui reçoit la partie occidentale , peu développée .

Un amazigh obstiné et audacieux

Confiant dans son influence à Rome , Jugurtha attaque de nouveau Adherbal en 112 avant J-C et le tue après s ’ être emparé de sa capitale , Cirta . Pendant le siège de cette ville , nombre de marchands italiens sont massacrés . La colère que suscite l ’ événement à Rome oblige le Sénat à déclarer la guerre à Jugurtha , mais le consul Lucius Calpurnius Bestia conclut en -111 un traité généreux en faveur de Jugurtha . Convoqué à Rome pour expliquer comment il a négocié un tel accord , le prince numide est réduit au silence par un tribun de la plèbe . Il fait alors tuer l ’ un de ses ennemis potentiels ( Massiva son cousin ) dans la capitale à qui pourrait revenir la couronne , et s ’ enfuit . Rome accepte mal que ses ressortissants aient été massacrés et que Jugurtha veuille mettre en place un royaume de Numidie fort et uni . En 110 avant J-C a lieu la bataille de Suthul au cours de laquelle les troupes menées par Jugurtha battent l ’ armée Romaine . Le consul Calpurnius est alors envoyé en Afrique du Nord . Le conflit dure jusqu ’ en 111 avant J-C , date à laquelle Jugurtha accepte de faire la paix . À Rome , les avis sont divisés sur la question numide : les optimates considèrent que la Numidie doit rester un royaume indépendant alors que les populares considèrent au contraire que la Numidie est une propriété du peuple romain .

Traîtrise et corruption

Incapables de remporter une victoire militaire , les Romains usent de traîtrise pour le capturer . En -105 avant J-C , à la faveur d ’ un guet-apens , Jugurtha est livré par Bocchus , son propre beau-père et jusque-là son allié , à Sylla qui avait soudoyé l ’ entourage de ce dernier . La fin du Siège soulève encore les polémiques . La Numidie est partagée : sa partie occidentale est attribuée à Bocchus , roi de Maurétanie , le reste est laissé sous l ’ autorité d ’ un roi vassal de Rome . Bocchus reçoit le titre d ’« ami de Rome ». La Numidie n ’ est pas annexée . Elle est cependant étroitement surveillée en devenant un royaume client de Rome . Les Romains placent sur le trône Gauda , fils légitime de Mastanabal . Marius est alors réélu consul en 105 avant J-C . puis reçoit les honneurs du triomphe lorsqu ’ il retourne à Rome . Quant à Jugurtha , il meurt de faim dans la prison de Tullianum , à Rome , vers 104 av . J . -C. Devant la table de Jugurtha , certains soutiennent que les Romains , par lassitude , ont levé le siège . Ce n ’ est que plus tard que Jugurtha , trahi par Bocchus fut arrêté et livré à ses ennemis . Envoyé à Rome , il fut humilié et torturé à mort en l ’ an 104 avant J-C . D ’ autres penchent pour la version selon laquelle un soldat romain Ligure , en voulant escalader une faille opposée au côté où la guerre faisait rage , à la recherche d ’ escargots , a trouvé un chemin pour prendre les numides par derrière . C ’ est ainsi que l ’ armée de Marius put escalader et prendre Jugurtha de revers .

La Numidie

C ’ est un ancien royaume de l ’ Afrique septentrionale , correspondant à l ’ Algérie . La Mulucha ( Moulouia ) le séparait de la Mauritanie à l ’ Ouest ; le Tusca ( ruisseau de Tabarka ), du territoire carthaginois qui forma ensuite la province d ’ Afrique ( aujourd ’ hui Tunisie ). Au Sud , la région saharienne était occupée par les Gétules . Les Numides étaient divisés en tribus , dont les deux principales étaient , au IIIe siècle , les Massyli et les Massaesyli . Le nom de Numides dérive du mot nomade et fut donné par les Grecs . La cavalerie excellente de ces peuples était leur principale force militaire . Ils ignoraient encore le chameau , qui ne fut introduit qu ’ à l ’ époque des Ptolémée , et d ’ abord vers la Cyrénaïque mais ils possédaient l ’ éléphant qu ’ ils domestiquaient , chassaient la gazelle , l ’ âne sauvage , l ’ autruche , le lion , très abondants . Les principales ressources végétales étaient l ’ olivier , l ’ oranger , le ricin arborescent , le dattier . Les marbres veinés de Numidie furent les plus recherchés à l ’ époque impériale . Les Numides subirent la domination des Carthaginois qui avaient été d ’ abord leurs tributaires à leur arrivée en Afrique Ils échouèrent dans plusieurs tentatives pour secouer ce joug , et furent forcés de servir dans les armées de Carthage . L ’ intervention des Romains dans la lutte entre Syphax , roi des Massésyliens , et Masinissa , roi des Massyliens , amena , en 203 av . J . C ., le triomphe de ce dernier , qui demeura roi de toute la Numidie , et eut pour successeur son fils Micipsa , en -148.
Waley Eddine Messaoudi
LASULTANEMAG . COM
P A G E
21
NUMÉRO # 69