La Sultane #62 - Page 70

Cette technique permet donc d ’ aller au-delà de ce qui est perçu pour arriver à connaitre ce qui est vraiment . Il s ’ agit d ’ une transformation qui naît de l ’ observation de soi . Et tout commence par l ’ observation de sa respiration . On élimine le « bruit » de nos pensées incessantes en se concentrant sur son inspiration et son expiration . Progressivement , on passe son corps au scan mental . On concentre son attention sur différentes parties du corps et on renoue avec ses sensations : fourmillement des membres , chaud / froid , la texture de ses vêtements , etc . Petit à petit , on prend conscience de la nature changeante des sensations , du corps et de la pensée . Cette prise de conscience est primordiale dans la compréhension de l ’ impermanence : « il coule et nous passons . »
La méditation metta Le mot metta nous vient du Pali ( une ancienne langue indienne qu ’ on ne parle plus ) et veut dire amour bienveillant dans le sens de l ’ amitié et de la fraternité . Cette forme de méditation est donc une pratique de bienveillance active , voulue , attentive et attentionnée ayant pour intention de prodiguer du bien autour de soi . Autrement dit , cela consiste à souhaiter le bien aux autres . Pour y parvenir , il faudrait les visualiser et répéter ces quatre phrases , en pensant bien fort à eux : Puisses-tu être heureux , puisses-tu être en paix , puisses-tu vivre avec facilité , puisses-tu te libérer de tes souffrances .
LASULTANEMAG . COM
P A G E
70