L'ÉCO, la revue de l'environnement du Saguenay Lac-saint-Jean Automne 2017 - Page 23

L’expertise de la SGE se distingue par l’action et la sensibilisation environnementale, de même que par la gestion, l’aménagement et la mise en valeur d’espaces verts, tout en conciliant le développement socioéconomique avec la protection de l’environnement.

23

TERRE, c’est l’acronyme de Technologies des énergies renouvelables et du rendement énergétique. Avec sa chaire de recherche, son attestation d’études collégiales (AEC) et l’intégration du concept TERRE dans ses programmes techniques, le Cégep de Jonquière relève un grand défi. Il prend part au développement de la recherche appliquée en énergies propres dans une optique de développement durable.

Leur mission est d'assurer et de promouvoir la protection, la mise en valeur et le développement du bassin versant de la rivière Saguenay, dans le respect de son écosystème et dans une perspective de développement durable. Le mandat : Élaborer un plan directeur de l'eau, en concertation avec le milieu, et d'assurer le suivi de sa mise en œuvre, tel que le décrit le cadre de référence produit par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MDDELCC)

La Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean (RMR) est un organisme intermunicipal qui gère l’ensemble des matières résiduelles des 36 municipalités du Lac-Saint-Jean et de Mashteuiatsh. Créée en 2008, la RMR a comme rôle de gérer et d'opérer tous les sites où sont acheminées les matières résiduelles ainsi que la collecte. Au niveau de ses infrastructures, on retrouve notamment le lieu d’enfouissement technique d'Hébertville-Station, trois centres de transfert, un centre de tri, huit écocentres et un site de traitement des boues usées.