L'ÉCO, la revue de l'environnement du Saguenay Lac-saint-Jean Automne 2017 - Page 15

Étude de changement de comportements environnementaux à la rivière du Moulin

Le Comité de bassin versant RIVAGE de la rivière du Moulin a mené une étude de changement de comportements environnementaux chez les riverains. Celle-ci a été réalisée un an après les activités de porte-à-porte visant à sensibiliser les riverains de la rivière du Moulin à l'importance de la bande riveraine en lien avec les problématiques présentes sur le cours d'eau et leur offrait de participer à un projet de reboisement subventionné par la Ville de Saguenay.

En 2016, il était estimé que 79% des bandes riveraines en terrain bâti à la rivière du Moulin étaient inadéquates pour remplir pleinement leurs fonctions écologiques. Le programme de reboisement avait ensuite permis de reboiser une superficie de 2 975 m². En 2017, le taux de survie des végétaux était de 85,7%.

L'étude de changement de comportements vise à évaluer l'impact de la sensibilisation via le porte-à-porte sur les habitudes de ceux qui vivent au bord de l'eau. Les résultats indiquent que la sensibilisation en personne est plus efficace pour induire un changement de comportements que celle effectuée uniquement via une pochette de sensibilisation. De plus, la participation d'individus à un programme de reboisement de la bande riveraine peut les inciter à adopter d'autres bonnes habitudes en faveur de la protection de la qualité du cours d'eau, par exemple cesser de tondre la pelouse de la bande riveraine et d'y appliquer des matières fertilisantes.

Étude du potentiel récréatif de la rivière Saguenay

Pour un deuxième été de suite, l'OBV Saguenay a pu bénéficier du bon travail de Marie-Anne, bachelière en environnement et étudiante à la maîtrise en aménagement de la faune. Elle a appliqué à la zone périphérique de la rivière Saguenay un protocole développé par l'OBV Saguenay afin de produire un atlas présentant le potentiel récréatif par municipalité. Celui-ci consistait à évaluer la praticabilité de différents groupes d'activités sur la rive (100 m) en regard de paramètres environnementaux et de quantifier la diversité des activités possibles.

Les résultats de cette étude ont été présentés aux professionnels de l'aménagement des MRC concernées ou leurs mandataires ainsi que du Parc national du Fjord-du-Saguenay, le 22 août. Ces derniers ont exprimé la pertinence d'une diffusion élargie de l'étude. Le fait que l'ensemble des zones riveraines de la rivière aient été analysées suivant une méthodologie commune permet à tous d'employer un même langage, d'établir des comparaisons et d'amorcer une réflexion afin d'en arriver à un développement intégré et concerté, au-delà de leurs limites territoriales respectives. L’équipe de l’OBV Saguenay tient à souligner que ces organisations ont accompagné le projet dès son tout début, pour l'élaboration de la méthodologie et la validation de la démarche. Voilà un soutien fort apprécié!

Jean-Michel et Samuel, employés du CBBH, et Cyril, stagiaire français, lors de la caractérisation de cours d’eau sur le bassin versant du ruisseau à Benjamin

Marie-Anne, employée de l’OBV Saguenay depuis deux étés, ayant réalisé l’étude du potentiel récréatif de la rivière Saguenay

Adenisse, stagiaire française, effectuant la caractérisation d’un cours d’eau sur le bassin versant du ruisseau à Benjamin

15

Vous êtes préoccupés par des problématiques liées à l’eau et à ses écosystèmes? Vous voulez vous impliquer dans votre milieu? Contactez-nous à l’adresse info@obvsaguenay.org