L'ÉCO, la revue de l'environnement du Saguenay Lac-saint-Jean Automne 2017 - Page 11

11

Voici les principaux résultats observés :

1. Le remplacement de la nacelle et des contrôles montre une augmentation de performances marquée aux basses vitesses de vent. Il permet de tripler la production (318%), quoique faible, aux alentours du démarrage (3.5m/s).

2. Les nouveaux systèmes de contrôle contribuent à largement compenser les pertes associées aux nouvelles pales jusqu’à 6.5m/s.

3. Le remplacement des pales cause une augmentation de performance marquée à partir de vents supérieurs à 6.5m/s. L’augmentation due aux pales est de 18.2% et l’effet supplémentaire des contrôles s’abaisse à 2.8% pour 8.5m/s.

4. L’effet combiné des deux changements permet de majorer de 21 à 26.7% la production sur les plages allant de 6.5 à 8.5 m/s.

Conclusions et perspectives

Le nouveau système de contrôle permet de retrier plus d’énergie aux basses puissances de vent. Cet effet décroît avec la vitesse du vent et c’est alors que les nouvelles pales prennent la relève. Cette étude a permis de valider et de justifier ces améliorations complémentaires apportées par Eocycle à leur produit. Notre projet a contribué à développer leur plus récente version de l’éolienne Eocycle qui est désormais dans les plus performantes au monde dans ce domaine des petites puissances. Le site de Pante du Cégep de Jonquière est tout désigné pour la poursuite des études de performances visant l’amélioration continue de l’éolienne sous différents autres aspects.

Auteurs: Martin Bourbonnais (Chaire TERRE, Cégep de Jonquière), Pierre Otis (Centre de production automatisé, Cégep de Jonquière), Oscar Pineda et Bouaziz Ait-Driss (Eocycle technologies), Éric Villeneuve et Jean Perron (Laboratoire international des matériaux antigivre, UQAC