Horizon Weekend Montréal 08 Février 2014 - Page 17

Selon Madame Malavoy, un des objectifs de ces investissements est de « promouvoir la découverte de la nature et de faire bouger les gens » cette intention vient, du même coup, appuyer la politique de Pauline Marois sur l’activité physique au Québec, car pour la Première ministre « être la nation la plus en forme au monde dans 10 ans » est une priorité. Bien que l’accessibilité au parc demeure restreinte aux voitures, et qu’il ne soit atteignable en été que par traversier à partir de la Promenade Bellerive de Montréal, la collectivité profite de ce parc. En effet, il reçoit 320 000 visiteurs par an, de plus, il est à remarquer que ce chiffre a subi en augmentation de 100% depuis l’an passé. Les perspectives d’une autre augmentation de visiteurs sont dès lors très réalistes et l’ensemble des améliorations, rendant le parc plus facile d’accès est un point capital. Autre bonne nouvelle, le directeur des parcs de la Sépaq, a avancé que des navettes partiront du centre ville de Montréal pour amener les visiteurs au parc. Sommaire des travaux : Pour obtenir un aperçu de la distribution des budgets et travaux du projet, nous avons parlé avec Raymond Desjardins, président directeur de la Sépaq et Alex Despatie, directeur du parc des Îles de Boucherville. La première étape d’investissements concerne la construction d’un nouveau centre de découverte et services ainsi qu’une gare d’accueil fluviale, ces services devraint être mis en fonction dès 2015. La somme de 1 000 300 dollars sera investie pour l’arrivée fluviale, le bac à câble existant restera encore en opération, mais certaines améliorations seront apportées à cet endroit. Pour la seconde et nouvelle étape, on répartira de cette manière les fonds : 2.5 millions de dollars pour la construction d’un pont optimisant l’accès à l’archipel. Le pont sera à double voies, et une bande cyclable y sera accolée, l’accès sera limité aux autos de service du parc, ainsi qu’aux cyclistes et piétons. Le pont permettra toujours la circulation des bateaux. Le choix des matériaux n’est pas encore fixé, plusieurs détails restent également à affiner: • Cinq chalets EXP avec une vue sur la marée. Les chalets EXP sont utilisés dans le réseau de la Sépaq et répondent au concept de l’expérience du camping; ils ne sont pas perçus comme une option d’hébergement traditionnel. 900 000 dollars seront attribués pour les coûts indirects de ces chalets, les coûts de construction des chalets ne sont pas absorbés par cette somme. • Construction et élaboration d’haltes de découverte avec belvédere et points d’observation autour des Îles. • Amélioration de l’accessibilité au parc par la voie fluviale depuis le Vieux Port de Montréal. L’ensemble de ces travaux devrait être terminé et prêt à opérer pour l’année 2017. De plus, les perspectives concernant d’autres projets en développement durable, environnement, faune et parcs, sont bonnes car déjà cette année une somme de 54 millions de dollars est destinée à l’ensemble de ce type de projets. Le Journal Horizon Weekend - 08 Février 2014 - Page 17