Horizon Weekend Montréal 08 Février 2014 - Page 14

«bonis» qui ajoutent un peu d’épices. En résumé, il demande aux producteurs québécois de refaire la recette qu’ils ont employée dans le passé, soit celle de faire des films qui seront vus par des centaines de milliers de spectateurs. Contrairement aux artisans qui sont généralement payés à la fin de la production, l’exploitant de salle doit faire son profit dépendant du nombre de visiteurs, et c’est ce point de vue qu’il vise à partager Des investissements qui ne rapportent pas toujours Le virage technologique vers les projecteurs numériques n’a tout simplement pas rapporté de dividendes pour les propriétaires de salles. Alors qu’ils permettent de conserver une parfaite qualité de l’image au-delà de huit semaines de projection alors que les films traditionnels commencent à ne plus être aussi beaux, les nouveaux équipements offerts n’ont pas attiré plus de visiteurs. De même, le financement obtenu pour l’achat de ces machines ne correspond pas avec les termes de remboursement avec les studios. De plus, l’arrivée de spécialistes en marketing provenant du monde des technologies de l’information n’a pas été d’un grand secours pour le domaine d’affaires de Vincent Guzzo. Les modèles appliqués dans le monde numériques et sur internet ne correspondent pas du tout aux stratégies commerciales adaptées au monde du cinéma. L’industrie du DVD, maintenant à peu près disparue, est un bon exemple de flop commercial récent. Maintenant, la vidéo sur demande n’a toujours pas entrainé une augmentation des ventes globales de l’industrie du film. Ce phénomène a plutôt déplacé les ventes initiales reliées aux disques physiques, mais la tendance à la baisse reste constante. Où tout cela mène-t-il pour l’industrie du cinéma? M. Guzzo ne peut le dire. Il est cependant confiant que les salles de projection vont continuer à exister. Le modèle d’affaire de son industrie a survécu plus d’une centaine d’années et il est en mesure de s’adapter aux changements de la société, quels qu’ils soient. Le Journal Horizon Weekend - 08 Février 2014 - Page 14