Guide01-Cc Bergerac Pourpre-11 CAHIER11-CC_Bergerac_Pourpre - Page 14

12 Atouts, contraintes et enjeux Un vignoble historique et renommé Connu au moins depuis le XIII e siècle, le vignoble de Bergerac est intimement lié à sa ville qui pendant longtemps a organisé et protégé sa commercialisation. En appellation contrôlée depuis 1936, pour le Bergerac et le Monbazillac, puis en 1946 pour le Rosette et le Péchar- mant, ce vignoble a surmonté la crise de la viticulture grâce à une promotion et une amélioration constantes. Outre la qualité des paysages qu’il crée, il est source d’emplois directs et indirects. Le tou- risme viticole y est développé grâce à la route des vins et aux centres de dégustation. ZNIEFF de type 2 1 bois des Fourquets 2 station botanique du hameau de Gueyte 3 bois de Corbiac 4 friche calcaire de la grange du Bosc 5 coteau calcaire des Vigonies 6 friche calcaire de la Becquerie Sites inscrits 1 site de la Catte 2 ZPPAUP : quartiers anciens, églises Notre-Dame et Saint-Jacques… 3 château de Mounet Sully 4 château de Saint-Martin 5 château de Lespinassat 6 église de Saint-Nexans 7 manoir de Fontvieille 8 château de la Jaubertie 9 presbytère de Bouniagues Une agriculture dyna- mique Hormis la viticulture, la vallée pos- sède sur son territoire de grandes cultures (céréales, arboriculture) sur de vastes propriétés. Les pépinières horticoles Perdoux- Desmartis créées en 1840 à Ber- gerac, sont l’emblème de ce type de grandes exploitations. Les terrains qu’elles occupaient initialement, cein- turant le centre ville de Bergerac, ont progressivement été gagnés par l’urbanisation. Situés désormais rive gauche, leurs nouveaux terrains structurent la ceinture verte actuelle de la ville. limite C.C. Bergerac Pourpre limite communale cours d’eau courbes de niveau urbanisation zones d’activités site classé : château de Monbazillac site inscrit forêt prairie, culture arboriculture, horticulture vigne ZNIEFF Rosette appellation controlée l’ECONOMIE La Poudrerie, ville dans la ville, a pos- sédé, outre ses bâtiments industriels, 2 écoles, 3 crèches, 1 chapelle,1 épice- rie et des logements pour le personnel. C’est aujourd’hui un site, pour partie, en requalification économique et urbaine. L’AGRICULTURE et la viticultu Les terrains ouverts à l’urbanisation à vocation économique, plats et bien desservis par les nouvelles déviations sont des atouts pour le développement des activités de la Communauté de Communes. L’arboriculture fruitière des grands do- maines traditionnels (château) comme contemporains (consortium) marque le paysage par de grandes étendues par- fois couvertes de filets de protection. Elle crée des emplois saisonniers.