Group of Women Parliamentarians FRE (website) - Page 9

Rapport de la Rencontre annuelle du Groupe des femmes parlementaires

La 6ème Rencontre annuelle du Groupe de femmes parlementaires a commencé avec une série de discours d’ouverture. Certains des éléments clés de ces discours sont reproduits ci-dessous.

7

Randy Hoback

Député du Parlement du Canada et président de ParlAmericas

« Au nom du Conseil d’administration de ParlAmericas, je tiens à remercier le Mexique pour son travail dans la préparation de cet événement. En particulier, je tiens à remercier la sénatrice Marcela Guerra [..] pour son dévouement et enthousiasme pour aider à l’organisation de cette Rencontre, qui sera un grand succès. Je remercie chacun d'entre vous de partager vos expériences et réflexions sur ce sujet très important. J'ai hâte de discuter avec vous et d’apprendre de vous. Je suis impatient de me joindre à vous pour avancer les actions que nous devons entreprendre [...] pour progresser l'égalité des sexes et la participation des femmes à la vie politique des Amériques. »

Maricela Velázquez Sánchez

Vice-Présidente de la Chambre des Députés du Mexique

« Aujourd'hui, nous lançons un appel à l'humanité et à la solidarité, en ce qui concerne les causes et les aspirations des femmes des Amériques. Il est essentiel d’être à l’écoute des mouvements citoyens et mouvements sociaux des femmes, d’être attentif à l’agenda que ceux-ci se sont fixé et de prendre en considération la question du genre [...] comme élément fondamental de l'ordre du jour législatif [...]. Les femmes sont déterminées à être des participantes dans les projets sociaux, économiques, politiques et culturels de notre siècle. [...] notre pays et le monde entier ont besoin de notre vision et de notre pleine participation afin d'établir des paramètres plus justes, démocratiques, développés et pacifiques. »

Raúl Cervantes Andrade

Président du Sénat du Mexique

« Ce n’est pas seulement un honneur, mais aussi une obligation pour moi d'être ici. L’égalité des sexes est un enjeu que nous devons considérer avec conviction, puisque les problématiques des femmes sont des enjeux que nous devons tous considérer, surtout les hommes. [..] Si nous pensions tous que nous sommes égaux, il n'y aurait aucune politique d'égalité des sexes, il y aurait une égalité réelle... Mais que cela signifierait-il ? [..] Que les voix des femmes soient entendues. Que le cadre judiciaire soit suffisant.[..] pourquoi ? Pour garantir le maintien de ce que l’on nomme l’égalité substantielle. »