Group of Women Parliamentarians FRE (website) - Page 45

Rapport de la Rencontre annuelle du Groupe des femmes parlementaires

43

régionaux et internationaux.

En conclusion, ces débats ont mis en lumière la conviction partagée par les participants d’être en mesure de contribuer de manière significative à la révolution culturelle qui doit avoir lieu pour éliminer les stéréotypes de genre qui limitent le développement professionnel des femmes et découragent les hommes d'assumer des responsabilités parentales équitables. En tant que législateurs, les délégués devraient soutenir des initiatives pour créer de meilleurs conditions pour les congés parentaux (il y avait ainsi un fort enthousiasme sur la question des congés parentaux à durée égale pour les deux parents), des modalités de travail plus souples ainsi que la protection des droits des travailleurs domestiques. Ces efforts devraient porter essentiellement sur la capacité des femmes à mener à la fois des activités familiales, personnelles et professionnelles épanouies.

Le leadership politique des femmes

Au niveau individuel, les discussions sur ce thème s’articulaient autour des actions que pouvaient entreprendre les parlementaires dans divers contextes tels que dans les milieux scolaires, au sein de leurs partis politiques ou dans les parlements nationaux, à travers les médias. Les participants ont réaffirmé leur volonté de promouvoir les valeurs d’égalité qu’ils défendent et d’apporter ainsi de nouvelles perspectives et idées dans la sphère politique.

Les participants ont souligné la nécessité de s’engager da manière soutenue avec divers groupes locaux et d’organiser des ateliers de formation, des événements de réseautage et des forums consultatifs sur le thème du leadership politique des femmes et des filles. Ces groupes peuvent être, par exemple, des organisations de la société civile, des stations de radio, des professeurs d’université ou encore

des communautés rurales ou autochtones.

Lors de ces différents évènements, les parlementaires peuvent ainsi être une source d’inspiration en servant de mentors à des jeunes femmes leaders qui s'intéressent à la vie politique. Il est essentiel de faire connaitre ces candidats potentiels et de les intégrer dans les réseaux existants afin d’accroitre leur influence et leur visibilité. Au sein de leurs partis politiques, les femmes parlementaires devraient se regrouper et plaider pour des budgets dédiés au mentorat des femmes candidates. Elles peuvent aussi s’impliquer dans des domaines perçus comme non-traditionnels pour les femmes afin de prouver que les femmes peuvent avoir un impact positif sur ces enjeux. Finalement, les groupes citoyens pourraient être invités aux sessions du Parlement afin qu'ils puissent constater l’important travail effectué par les femmes parlementaires.

Au niveau de l’action du Groupe, il a surtout été question de développer divers moyens de communication et de réseautage virtuels. Les participants ont recommandé la création d’un programme de formation à distance sur le leadership, d’outils de clavardage, de diffusion en direct d’émissions de radio et de télévision et de la création de base de données sur ce thème. Ces espaces virtuels permettraient de favoriser les échanges entre les femmes leaders des Amériques et leur permettraient aussi d'échanger des informations sur les lois et politiques publiques ayant un impact sur l'autonomisation des femmes ainsi que sur les stratégies des partis pour appuyer les politiques relatives aux quotas sur les listes électorales. Ils ont aussi suggéré d'inviter les étudiants universitaires intéressés par la vie politique à participer aux activités du Groupe. Finalement, le groupe devrait renforcer les partenariats avec d’autres organisations internationales qui traitent aussi des enjeux du leadership politique des femmes.