Group of Women Parliamentarians FRE (website) - Page 43

Rapport de la Rencontre annuelle du Groupe des femmes parlementaires

4 1

Prévenir la violence à l’égard des femmes

Les délégués ont réaffirmé leur engagement à surveiller la mise en œuvre et l’efficacité des lois et des politiques pour combattre la violence à l’égard les femmes et ont exprimé un intérêt particulier dans la lutte contre le harcèlement politique dans leurs pays. Ils ont convenu de promouvoir activement la coopération entre les législateurs, la police, le système judiciaire et la société civile. Ils ont insisté sur l'importance des interventions précoces pour favoriser le respect, la résolution des conflits et la non-violence dans les foyers domestiques, les écoles primaires et dans toutes les relations sociales – y compris à l'adolescence. Ces interventions doivent viser les garçons et les hommes ainsi que les filles et les femmes.

Au niveau individuel, les participants se sont engagés à diffuser l’information sur les lois et les services d'aide aux femmes, en particulier celles à risque de subir des violences. Cela inclut notamment de faire la promotion de modes de signalement de cas de violence qui sont sécuritaires et anonymes ainsi que la création de refuges pour femmes dans les zones urbaines et rurales. Il est aussi important de plaider pour une révision des procédures bureaucratiques et de meilleures conditions d’accès à des examens médicaux et des services psychologiques pour les victimes. Ils se sont également engagés à être actifs dans les médias et à soutenir les campagnes publiques pour prévenir la violence, en particulier les campagnes visant à redéfinir la masculinité.

Au niveau des actions du Groupe, les délégués ont noté l'importance de veiller à ce que la violence ne soit pas présente au sein de leurs parlements. Ils ont recommandé l'élaboration d'une plate-forme virtuelle pour compiler les textes juridiques et autres ressources clés au sujet des meilleures pratiques pour prévenir et combattre la violence envers les femmes dans leurs pays.

Finalement, le Groupe a réitéré sa volonté d’assurer une plus grande

À travers cette plate-forme, ils pourront également soumettre des témoignages vidéo et partager leurs projets de sensibilisation du public. Les participants souhaitaient également utiliser leur poids collectif afin d’envoyer des lettres de plaidoyer auprès des Nations Unies et aux présidents de leurs législatures afin de dénoncer la violence à l’égard des femmes.