Group of Women Parliamentarians FRE (website) - Page 42

qui ont été adoptés.

Les participants ont ensuite participé à une activité de réflexion créative basée sur la méthodologie du World Cafe 7. Les délégués ont été divisés en sous-groupes autour de six tables, avec des interprètes disponibles si nécessaire afin de faciliter les échanges. Les discussions à chacune des tables portaient sur une question prédéterminée. Après une quinzaine ou vingtaine de minutes, les participants se déplaçaient vers une nouvelle table afin de participer à une nouvelle discussion centrée sur une autre question. Chacune des tables accueillait également un parlementaire désigné comme « hôte », qui ne participait pas au système de rotation. Ce parlementaire hôte avait la responsabilité de prendre des notes sur les échanges et de partager les résultats des discussions du tour précédent aux nouveaux participants qui joignaient sa table.

Il était ainsi possible d’inscrire ces discussions dans la continuité et les idées échangées s’élaboraient à partir des résultats des discussions des tours précédents, comme un véritable phénomène de « pollinisation croisée » Les participants étaient également invités à noter leurs idées ou à les dessiner sur de grandes feuilles de papier mises à leur disposition afin de mieux visualiser les échanges et conversations.

Les questions prédéterminées à chacune des six tables avaient pour thème la transposition des domaines thématiques d’action (violence

à l’égard des femmes, autonomisation économique et leadership politique) vers des actions et stratégies concrètes. Chaque question avait pour objectif de faire progresser les débats sur l’un de ces trois thèmes en se concentrant soit sur 1) ce que le groupe peut faire collectivement à l'échelle régionale ou 2) ce que les parlementaires peuvent faire individuellement en tant que personnalités publiques influentes afin de réaliser des avancées réelles dans ces domaines.

Les six participants « hôtes » ont ensuite résumé les éléments clés des débats et échanges.

7 Le World Cafe est une méthode de travail en groupe qui vise à faciliter le partage des connaissances et l’échange d’idées novatrices. Cette méthode est particulièrement utile pour explorer en profondeur des stratégies communes d’action et pour renforcer le sentiment d’appropriation collective des décisions prises par les membres du groupe.

De l’égalité formelle à l’égalité substantielle

"

En théorie, tout peut sembler parfait (…) et tout semble fonctionner parfaitement. Mais où sont les actions et les stratégies concrètes? Il est évidemment important d’émettre des recommandations, mais quels seront les gestes que nous poserons pour faire progresser ces enjeux?

"

Keila González, NDI Mexico