Group of Women Parliamentarians FRE (website) - Page 32

De l’égalité formelle à l’égalité substantielle

De plus, les adolescents sexuellement actifs n'ont pas accès aux préservatifs à l'école et ne peuvent pas accéder aux services de santé sexuelle avant l’âge de 16 ans. Cela peut conduire à des grossesses non désirées et des complications lors d’avortements illégaux. Cette situation place également les professionnels de la santé qui souhaitent peut-être fournir des services de contraception dans une situation difficile, craignant d’être pris à parti par les parents ou par la loi.

La ministre Reynolds a aussi expliqué une autre cause de ce problème : l’autonomisation des filles n'est pas systématiquement mise de l’avant au sein du système d’éducation. En effet, les programmes scolaires nationaux continuent de refléter les stéréotypes de genre. La prégnance de ces préjugés limite le développement de l’éducation chez les filles et peut entraîner une inégalité entre les sexes sur le marché du travail. Une partie importante des professions les plus lucratives, comme les ingénieurs, est dominée par les hommes. À Sainte-Lucie, sur les 58 ingénieurs reconnus, il n’y a que deux femmes. Par ailleurs, les emplois traditionnellement occupés par des femmes, tels que les enseignants du primaire et du secondaire, sont les postes les moins bien rémunérés du secteur public.

La ministre Reynolds a souligné que les hommes et les femmes doivent travailler ensemble pour promouvoir le leadership des femmes et transformer les pays des Amériques. Toutefois, a-t-elle indiqué, les normes et valeurs qui sous-tendent les comportements discriminatoires envers les femmes dans nos sociétés peuvent évoluer et devenir plus égalitaires, il est donc possible d’éliminer éventuellement ces inégalités afin d’améliorer la situation des femmes.