Group of Women Parliamentarians FRE (website) - Page 14

De l’égalité formelle à l’égalité substantielle

Après cette mise en contexte, la sénatrice Duncan-Price a discuté des moyens qu’elle a utilisés pour obtenir « l’écoute positive » et les alliances politiques nécessaires pour le succès de son projet de loi, malgré le manque d’ouverture et scepticisme initial envers ce projet. Elle a d'abord travaillé au sein de son propre parti politique afin de s'assurer d’un soutien de base solide. Ensuite, il était indispensable de travailler avec les femmes du parti d'opposition.

Elle a souligné l'importance d'un atelier organisé par son parti politique et basé sur les récits et les expériences des femmes locales qui a examiné les obstacles à la direction politique. La clé du succès de l'atelier fut qu'il soit présidé par la fondatrice du mouvement féministe, qui est une militante respectée et ancienne première dame. Le président régional a également été réceptif et favorable à l'atelier, et les résultats du groupe de discussion ont contribué à susciter l'intérêt du mouvement des femmes du parti.

Les résultats portaient sur les obstacles suivants à « l'égalité des résultats » dans la sphère politique jamaïcaine 4 :

· L'identification et l'association de la politique et la sphère publique comme

un domaine masculin.

· Le fardeau des soins et des responsabilités familiales assumés par les

femmes ainsi que le manque de systèmes de soutien public et familial pour les femmes.

· Le faible niveau de confiance des femmes en leur capacité à exercer un

leadership politique et décisionnel.

· L’absence de système de formation et de mentorat sur le leadership des

femmes.

· Les défis pour les femmes d’obtenir un financement adéquat pour mener

des campagnes politiques causés par leur statut économique précaire et le