Group of Women Parliamentarians FRE (website) - Page 10

De l’égalité formelle à l’égalité substantielle

SÉANCE 1 – RÉALISATIONS POUR ASSURER L’ÉGALITÉ :

Animatrice

Marcela Guerra Castillo (Mexique)

Conférencière invitée

Teresa Incháustegui Romero

ancienne parlementaire, Mexique)

Panélistes

Imani Duncan-Price (Jamaïque)

Margarita Escobar

(Salvador)

Suzanne Fortin-Duplessis (Canada)

Constanza Moreira (Uruguay)

Progrès vers l'égalité des sexes : la CEDAW et le programme législatif dans les Amériques

Dre Incháustegui a utilisé la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) 1 comme point de référence central de sa présentation, puisque la CEDAW est largement considérée comme le traité le plus important pour la progression des droits des femmes dans les Amériques et dans le monde. La CEDAW a permis l'introduction des principes de l'égalité des sexes dans les constitutions et a joué un rôle déterminant dans l'harmonisation de la législation.

L'efficacité des accords internationaux garantissant l'égalité des sexes a été un fil conducteur tout au long de la Rencontre. La CEDAW en particulier a eu une grande influence dans l’élaboration des programmes des conférences internationales et régionales les plus importantes, ainsi que leur suivi et leur examen.2 Dre Incháustegui a souligné l'importance des forums régionaux, tels que ceux organisés par la Commission économique des Nations Unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC). Ceux-ci sont des espaces importants pour échanger de meilleures pratiques et parvenir à un consensus, entraînant des plans d’action concrets dans certains domaines tels que la législation sur l'égalité au travail et la protection sociale pour les travailleurs domestiques.

Au cours des dernières décennies, des universitaires et autres spécialistes ont également mis en lumière la notion d’égalité réelle des femmes. Par exemple, Dre Incháustegui a noté que

le droit est une discipline très formelle qui ne semble pas faire la

distinction entre hommes et femmes, mais une analyse sexospécifique

illustre que nous n’avons pas tous le même statut juridique

Des statisticiens, à partir d’une analyse de genre, ont fait d’importants progrès pour « mesurer l'invisible », comme la valeur économique du travail non rémunéré des femmes. Ces travaux ont généré plusieurs politiques publiques plus sensibles aux questions de genre.

Au niveau régional, les avancées législatives ont été significatives dans le domaine des stratégies communes pour prévenir, sanctionner et éradiquer la violence envers les femmes. Il existe maintenant des réponses plus appropriées, y compris des plans d'action nationaux, pour confronter les nombreuses formes de violence plus difficiles à combattre dans le cadre du système de justice criminelle. Par exemple, n’importe qui peut être victime

"

"

La première séance de cette Rencontre a évalué la nature des avancées réalisées en matière d'égalité des sexes. La conférencière invitée, Dre Incháustegui, a donné un aperçu de l'histoire récente des droits des femmes dans la région.