Assemblées générales Différences Solidaires pv_ag_ds_28.04.2018 - Page 7

Aussi, pour parvenir à optimiser les différentes dynamiques sportives dès lors proposées par DS, faudrait-il pouvoir mettre en place un soutien semi-professionnel. Pour mémoire, lors de l’AG de 2014, je vous avais présenté quatre axes de réflexions pour la mise en place d’une exploitation rationnelle. En voici le résumé et la situation à ce jour ; 1. Le premier consistait à consolider nos connaissances et à exploiter notre potentiel avec les moyens dont nous disposons (en bénévoles, personnel rétribué et en engins) tout en soutenant l’organisation de camps d’été et d’hiver et de journées estivales et hivernales pour familles et institutions grâce à nos donateurs. Nous avons réalisé les objectifs fixés avec les capacités humaines et matérielles dont nous disposons aujourd’hui. Par contre, je puis vous assurer que nous touchons aux limites du bénévolat pour ce qui concerne l’organisation des activités, fonction du volume d’ heures engagé, en particulier pour la planification, la préparation, l’entretien du matériel et son transport sur les lieux des activités. 2. Le second axe consistait à mettre en place une structure avec un profil semi- professionnel, c’est-à-dire avec une personne partiellement rétribuée qui aurait pour mission de reprendre certaines tâches aujourd’hui effectuées par le Comité. En particulier la recherche de fonds et la gestion des projets. Cette solution est active depuis environ 8 mois et bénéficie à Alain. Dès lors, afin que nos statuts soient respectés, il ne peut plus se présenter au Comité mais, par contre, participe aux séances comme conseiller et soutien. Il y a une voix consultative. 3. Le troisième axe consistait à rechercher un partenariat avec d’autres associations similaires présentes en Suisse romande et permettant un développement en commun de nos actions. En effet, un grand nombre d’arguments invite à cette réflexion. Non encore aboutie, elle est actuellement en cours avec l’association Capdenho (Château-d’Oex) et dans une moindre mesure avec celle de FUN FOR ALL.(Neuchâtel) Par ailleurs, nous sommes ouverts à la création d’une organisation faîtière de coordination pour les associations désireuses de la rejoindre ce qui permettrait, en particulier lors de demandes de fonds, de présenter une entité structurée offrant une meilleure visibilité et qui faciliterait les contacts.