#66 - Page 19

Chez Zeryeb

histoire de l ’ encens

Il n ’ est pas facile de donner une date précise à l ’ utilisation de l ’ encens . On pourrait penser que les premiers hommes ont remarqué les arômes qui émanent de la combustion des bois et des feuilles dès la découverte du feu . De nombreuses plantes dégagent des odeurs spécifiques . L ’ homme a probablement commencé à récolter des matériaux bruts pour en faire usage de manière plus précise .

Les témoignages historiques nous révèlent que l ’ on se servait de l ’ encens lors de rites religieux ou pour favoriser une guérison et soigner des maux . La fumée qui monte vers le ciel , symbolisait l ’ ascension des prières et intervenait dans l ’ apaisement des dieux . Toutes les cultures considéraient que les encens , les huiles essentielles , les herbes aromatisées et les épices constituaient des offrandes et étaient donc sacrés . On se servait souvent des encens pour purifier un lieu , lui attribuer une certaine sacralité , préparer à la méditation , accompagner un rituel religieux , désinfecter , chasser les maladies … On a trouvé des preuves d ’ utilisation de l ’ encens dans la Chine ancienne durant les cérémonies à -2000 ans av . J . -C. Son utilisation en Égypte remonte à – 3000 ans av . J . -C. et servait à satisfaire les dieux . Les Védas , textes sacrés de l ’ Inde , indiquent un recours aux encens à -3500 av . J . -C. D ’ autres civilisations orientales ( assyriennes , perses , babyloniennes ) s ’ en sont servies , à la même époque et pour les mêmes raisons .

Histoire de l ’ encens

Durant des siècles , des routes commerciales ont prospéré au Moyen-Orient , une région riche en résines comme l ’ encens et la myrrhe et en gommes naturelles . Les substances aromatiques étaient très prisées et de nombreuses d ’ entre elles coûtaient si chères qu ’ elles étaient plus précieuses que l ’ or . Ce commerce a atteint son zénith lorsque la route de l ’ encens atteint la Grèce et Rome . Les premières églises chrétiennes ont intégré l ’ utilisation des encens à la purification de l ’ âme et pour accompagner les prières , l ’ Église Catholique Romaine a adopté des choix similaires . Mais dès la chute de l ’ Empire Romain , le commerce de l ’ encens en Europe s ’ est très vite affaibli . Les premiers à organiser un système codifié et uniforme pour la fabrication de l ’ encens ont été les indiens . Ils ont classé les encens en cinq catégories : fruit , eau , feu , terre et air . Dans la culture hindoue et bouddhiste , on se servait des encens pour leurs vertus médicinales et leurs propriétés purificatrices . En effet , la médecine traditionnelle ayurvédique était intrinsèquement reliée à l ’ usage des encens et de leurs rôles en aromathérapie . Leurs fabrications étaient presque exclusivement confiées aux moines . En chine , la production de l ’ encens constituait une forme d ’ art aussi respectée que la calligraphie ou la cérémonie du thé . D ’ ailleurs , de nombreux bâtiments ont été spécialement conçus pour des cérémonies de l ’ encens sous la dynastie Song qui a régné en Chine entre 960 et 1279 . Dans les temples bouddhistes , il servait à mesurer le temps . Lorsqu ’ il fut introduit au 6 e siècle au Japon par des moines bouddhistes coréens , il servit de distraction pour l ’ aristocratie . Au 14 e siècle , les samouraïs fixèrent l ’ encens à leurs casques pour symboliser la rigueur au combat . Et il fallut attendre les 15 e et 16 e siècles pour que son utilisation se répande chez la classe moyenne japonaise . Chez les amérindiens , l ’ utilisation de l ’ encens au cours d ’ un rite particulier , permet d ’ obtenir une purification par la fumée qu ’ on appelle la « bénédiction du bol de fumée sacrée ». Grâce à la combustion des plantes et la fumée qui en émane , on accède au « guérisseur végétal sacré » qui permet d ’ éloigner les énergies négatives , rétablir l ’ équilibre , guérir , bénir … La sauge , le tabac , le bois de cèdre font partie des plantes que l ’ on utilise lors de ces cérémonies de purification . Il existe autant de formes d ’ encens que de cultures qui s ’ en servent . Il existe différents matériaux et diverses combinaisons pour la fabrication des encens ( fruits , tiges , branches , feuilles , écorces , racines , gomme , résines ). Parmi les ingrédients les plus utilisés on compte le bois de santal , le bois d ’ agar , la poudre de Makko , le bois de cèdre , le Benjoin de Sumatra , le guggul , le baume de Tolu et l ’ anis étoilé . En Inde , les fabricants ajoutent même le curcuma ou le gingembre . Et il n ’ est pas rare que des huiles essentielles soient rajoutées aux mélanges permettant ainsi d ’ obtenir des parfum plus prononcés .

Comment choisir son encens ?

Les encens ont toujours joué un rôle fondamental dans la pratique des cérémonies religieuses et des rituels spirituels et ésotériques . Il symbolise l ’ aspiration de l ’ âme à accéder à des niveaux de conscience plus élevée . Les véritables encens sont composés de mélange de produits végétaux ( résine , huile naturelle , fleurs , herbes rares , épices ou bois précieux ). Certaines recettes parmi ces mélanges remontent à la nuit des temps . Ils sont plus précieux que les encens en cône ou en bâtonnets qui sont composés à plus de 95 % de sciure de bois ou de charbon parfumés aux produits synthétiques . Pour profiter pleinement des bienfaits des encens , veillez à les chauffer sans les brûler . En effet , la composition des encens purs ne contient pas de combustibles . Il faut donc se servir de charbons allumés pour leur permettre d ’ émettre leurs essences et leurs fragrances . Privilégiez les encens naturels à base d ’ huiles essentielles . Si vous le pouvez , choisissez des encens a yurvédiques , des encens traditionnels japonais . Ne sous-estimez pas les encens écologiques en vente dans nos souks . Ils sont fabriqués à base de produits naturels , sans produit de synthèse , sans conservateur , sans solvant .
Houda Chouk
LASULTANEMAG . COM
P A G E
19
NUMÉRO # 66