40ans_de_jury_oecumenique_a_cannes.pdf May. 2014 - Page 4

AVANT-PROPOS..................................................................................................... Maurice Terrail Ancien directeur de l’Office Protestant du cinéma et des émissions protestantes de la TV romande jusqu’en 2000 Remise du premier Prix œcuménique en 1974 Au mois de mai de l’an passé, je fis un bref séjour dans une clinique de la région lausannoise. Une infirmière vint m’apporter une revue dont l’un des dossiers était consacré au Festival de Cannes. J’en fus d’autant plus intéressé que j’ai eu le privilège de participer activement à une vingtaine de ces manifestations. Avec quelques organismes des Eglises, nous avons créé, à Cannes et ailleurs dans le monde, des jurys œcuméniques. Tandis que je patientais sur mon lit d’hôpital, je vis défiler une vingtaine d’infirmières venues rencontrer ce personnage susceptible d’avoir fréquenté les plus illustres parmi les comédiens. Cela m’a conforté dans le bien-fondé de cette activité. C’est vrai qu’il y a beaucoup de vanité dans le monde et que franchir la célèbre montée des marches peut mériter des heures d’attente…mais il y a autre chose, une vision du monde et de l’homme d’aujourd’hui. Certes le cinéma peut être un divertissement bienvenu, un art de qualité qui engendre des attroupements sur la croisette pour voir de près les paillettes et les toilettes qui ne cachent jamais la réalité ! En ce quarantième anniversaire du Jury œcuménique cannois (parfois confondu avec un jury économique !) nous rendons hommage à ceux qui en furent les artisans : sur le plan international, le père Ambros Eichenberger de Zürich et le pasteur Dolf Rindlisbacher de Berne, et sur le plan local, Mme Mady de Tienda de Paris et M Robert Molhant de Bruxelles. Notre gratitude va aussi à ceux qui nous ont ouvert les portes du Festival et facilité notre travail : M Favre-Lebret, M Pierre Viot, Mme Fargette et Mme Christine Aimé et bien d’autres. Nous avons appris le décès de Maurice Terrail le 3 mai 2014. Merci Maurice pour tout le travail accompli. De la part d’ INTERFILM, SIGNIS et de l’équipe actuelle 4  ...................................................................................................JURY ŒCUMENIQUE